Isneauville, Hier, Aujourd’hui et Demain
Une vieille histoire entre les ducs et les moines
 
Dans l'église d'Isneauville des dragons de bois semblent bien décidés à avaler les poutres de la charpente mais…pas de panique ! Cela fait longtemps qu'ils sont là et l'église est toujours debout. Elle appartenait, comme le village, aux moines de l'abbaye de Saint-Ouen de Rouen qui défrichèrent la forêt.
Jusqu'au Xème siècle, il y avait une grande forêt à la place d'Isneauville : la forêt de SILVEISON mais dès l’époque gallo-romaine, une partie du site était déjà cultivé. (Fouilles de la plaine du moulin).

 

 

En fait l’histoire d’ISNEAUVILLE commence à Rouen au VIIème siècle … dans un petit oratoire où vivaient des moines qui gardaient précieusement les reliques de Saint-Ouen, homme politique et religieux qui vécut au Vème siècle. Puis ce petit oratoire fut remplacé par une abbaye.

Au IXème siècle, les redoutables Vikings, conduits par ROLLON, quittent le Danemark, descendent sur leurs drakkars vers le sud et remontent la seine où ils pillent les villages et les églises.

Le 12 mai 841, les Vikings arrivent à Rouen. Devant ce danger, les moines se sauvent et emportent les reliques du saint qu'ils cachent à Darnétal (Longpaon).

 En 911, au traité de Saint Clair sur Epte, le Roi de France, Charles le Chauve, donne la Normandie à ROLLON qui devient Duc de Normandie. Au cours de cette cérémonie, il y eut un petit incident : ROLLON, en devenant Duc, était vassal du Roi de France et devait, pour montrer son respect, baiser le pied du Roi. Mais ROLLON, qui était très fier, ne voulut pas s'abaisser à cela. Il attrapa le pied de Charles le Chauve et le leva, faisant ainsi tomber le souverain à la renverse….
A partir de ce moment, les Vikings sont appelés les Normands. Ils se convertissent à la religion catholique comme ils l'avaient promis pour obtenir la Normandie. La Normandie retrouve alors le calme et la paix. Les gens retournent dans leurs villages et se remettent à travailler la terre. Les moines reviennent dans leur abbaye de Rouen.

 

 

En 918, ROLLON, le nouveau Duc, dit aux moines qu'ils n'ont rien à craindre de lui et qu'ils peuvent ramener les reliques de Saint Ouen, toujours cachées à Darnétal. Et pour faire preuve de sa bonne foi, il leur donne tout le territoire situé entre leur abbaye et Longpaon à Darnétal.

 Au cours du Xème siècle, de nombreuses personnes viennent prier sur le tombeau de Saint Ouen qui a, paraît-il, des pouvoirs miraculeux, pour exaucer leurs vœux. En remerciement l'abbaye est comblée d'offrandes et reçoit des Ducs une partie de la forêt de Siliconer : un endroit dit de " la HOUSSAYE ", situé au nord du territoire actuel d'Isneauville.
Les moines vont essarter ces terres : ils abattent les arbres et nettoient le terrain pour y faire des cultures : c'est " l'essartage de l'Abbaye de Saint Ouen ". Et lorsque les moines ne cultivent plus la terre, des paysans s'installent au manoir d'Isnel qui s'appellera bientôt ISNELVILLA.

 

 

Au cours des années et selon les écrits, ce nom sera modifié : INEAUVILLE, IGNEAUVILLE, YNEAUVILLE ….et finalement ISNEAUVILLE.

 
Autour de ces colons, un village se développe, une église est construite. Au XIIème siècle, l'Evêque de Rouen donne l'église d'Isneauville aux moines de Saint Ouen pour subvenir aux besoins de leur infirmerie, située dans le village.
C'est à cette époque que la Forêt de Silveison devient " la Verte Forest ". Et en se promenant à Isneauville, on peut trouver ça et là des traces du passé : la rue de la Houssaye, le bois de la Houssaye, le bois de Lessart, la rue d'Isnel, ainsi que l'église Saint Germain qui comporte toujours son clocher du XIIème siècle ; La partie haute, en briques, ayant été refaite sous Louis XVI.

 

Tout en gardant et sauvegardant les traces du passé, ISNEAUVILLE s'adapte à la vie actuelle et continue son développement raisonné tout en préservant ses espaces verts.

 
Chemin - Isneauville Isneauville Route - Isneauville
 
Equipée d'un centre commercial, de 2 zones d'activités artisanales et industrielles, ISNEAUVILLE est une commune de 2463 habitants sur une superficie de 830 hectares. Située au Nord de ROUEN, elle se trouve aux abords de la forêt verte.
Administrativement, avec Bois-Guillaume-Bihorel, ISNEAUVILLE constitue l'une des 2 communes du Canton de BOIS-GUILLAUME-BIHOREL.

 

Le plan ci-dessous vous permettra d'accéder très aisément à notre commune :

 
Plan - Isneauville
 
Quelques Particularités Architecturales de notre commune
 
Il n'est pas de commune sans église. C'est ainsi que l'église Saint Germain en belle pierre de taille, et qui aurait été donnée à l'abbaye Saint Ouen par l'archevêque de ROUEN, est mentionnée dès le XIIème siècle. Quelques fenêtres autrefois murées et dégagées depuis peu mettent en évidence la tour-lanterne.

 

 

L'édifice actuel conserve les marques de remaniements successifs ; le chœur et la nef furent reconstruits au XVIème siècle ; la partie haute fut élevée au siècle suivant sur la base de l'ancien clocher (XIIème ou XIVème siècle).

 En 1874 et en 1876, la nef, devenue trop petite – surtout l'été quand les bourgeois rouennais venaient séjourner dans leurs maisons de " plaisance "- fut doublée de deux imposants bas-côtés. Ces travaux d'agrandissement, menés par l'architecte BARTHELEMY, entraînèrent l'édification d'une nouvelle façade.

 

 

De nombreux travaux de restauration, entrepris  sous la direction des monuments historiques, se sont succédés  et ont permis récemment de mettre en valeur l’ensemble des vitraux et deux belles fresques murales décorant le chœur.

En vous promenant dans ISNEAUVILLE, vous découvrirez également châteaux et manoirs montrant un intérêt architectural de notre commune.

 Et puis le colombier, datant du XVIIème siècle, en brique, il fait partie intégrante du Manoir des pépinières. Rappelons que de privilège nobiliaire, le droit de colombier fut supprimé lors de la nuit du 4 Août 1789.
 
Colombier à pied - Isneauville
 
Cette construction, sans recherche particulière de décor, respecte la structure classique du colombier à pied. Elle a été récemment couverte d'un nouveau toit de chaume.

 

 

L’évolution de la population Isneauville :

http://www.communes.com/haute-normandie/seine-maritime/isneauville_76230/statistiques.html